• entete education 5

  • entete education 2

  • entete education 3

  • entete education 1

  • entete education 4

Le capteur de rêves

À l’origine, les Ojibway appelait le capteur de rêves asubakatchin. On utilisait alors une branche de saule pour former l’anneau sur lequel on enroulait des tendons d’animaux visant à créer un filet. On y ajoutait des plumes et des perles en guise de décoration. Bien que les matériaux qui entrent dans la confection du capteur du rêves ont changés avec le temps, les croyances entourant ses pouvoirs mystiques en font un objet d’artisanat des plus populaires auprès des cultures nord-amérindiennes. 

En effet, la tradition veut que le capteur de rêves serve à bloquer les mauvais rêves et à laisser passer les beaux rêves. Aujourd’hui encore, on fait appel aux pouvoirs du capteur de rêves pour profiter d’un sommeil paisible et réparateur.  Ainsi, à travers cet atelier, La Maison amérindienne vous propose de découvrir l’importance du rêve au sein de la spiritualité amérindienne, d’en apprendre davantage sur l’origine de l’objet, puis de fabriquer leur propre capteur de rêves.