• entete-accueil-3

  • entete-accueil-4

  • entete-accueil-1

  • entete-accueil-5

  • entete-accueil-2

Kuei Kuei

photo accueilLe site de La Maison amérindienne vous permet de découvrir diverses facettes des cultures amérindiennes du Québec et du Canada. Inaugurée au tournant du siècle, en l'an 2000, La Maison amérindienne est une trace tangible de la Décennie internationale des populations autochtones qui a été lancée par l'Assemblée des Nations unies le 9 décembre 1994. Marquée par une naissance originale inspirée par la démarche sociale de son fondateur le peintre-sculpteur André Michel et par sa situation, puisque située hors réserve, La Maison amérindienne est un lieu multi- nations, reconnue par le Gouvernement du Québec comme Entreprise culturelle d'économie sociale.

Le 22 avril 2008 – Jour de la terre – la Commission de lieux et monuments historiques du Canada a désigné La Maison amérindienne et l'érablière, où elle est située, comme le seul lieu de référence national des Produits de l'érable pour l'origine de l'acériculture. Sa mission sociale: être un lieu d'échanges, de partage et de rapprochement des peuples se réalise avec des activités muséales, environnementales, agricoles et gastronomiques comme vous le constaterez en explorant notre site.

Une naissance originale

La Maison amérindienne a été créée, à partir de fonds privés, par la Fondation Ushket-André-Michel, qui s'est donné comme mission d'aider à une meilleure connaissance des Premières Nations. Le jour de l'ouverture officielle, les clefs ont été remises à la corporation de La Maison amérindienne sur laquelle siège exclusivement au conseil d'administration des autochtones de diverses nations pour en assurer la gestion et l'animation au quotidien.

Son fondateur

andre michelLes initiateurs de la fondation se sont inspirés du travail et de la démarche sociale du peintre ethnographe et sculpteur André Michel, reconnu à travers le monde pour son œuvre magistrale d'artiste, ses réalisations muséologiques et son implication depuis plusieurs décennies auprès des communautés amérindiennes des trois Amériques.

Avec ses idées novatrices, sa touche créatrice, l'artiste a su donner une âme à ce lieu magique qu'est La Maison amérindienne où deux mondes se côtoient avec harmonie. Vous le croiserez certainement lors de votre visite. Avec son accent chantant de la Provence, il vous racontera son premier contact avec ses amis amérindiens, ses longs séjours dans le bois et les habitudes de vie des innus dans la nature.

André Michel

Si le riche patrimoine culturel et artistique des villes de Mont-Saint-Hilaire et de Sept-Îles au Canada est aujourd'hui mis en valeur par divers organismes, c'est en grande partie grâce à André Michel, un peintre et sculpteur engagé, au chemin de vie peu ordinaire. Né à Avignon, en France, en 1945, André Michel fréquente l'École des beaux-arts de sa ville natale où il remporte le premier prix trois années consécutives (1958-1960). Doté d'une assurance hors du commun, le jeune artiste rédige, en 1964, un manifeste publié dans les journaux français sous le titre de «Positionnisme» dans lequel il présente sa vision de la peinture inspirée du surréalisme. De 1967 à 1969, son goût de l'aventure et de l'exotisme l'amène à voyager à travers l'Europe et l'Afrique et à vivre plus de deux ans à l'Île Maurice et à l'Île de la Réunion.